Écrire « Réexamen » de la condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Action complémentaire sur l’AU 211/09, MDE 13/083/2010, 9 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 SEPTEMBRE 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 4 août, la Cour suprême a commencé le réexamen de la condamnation à mort de Sakineh Mohammadi Ashtiani. Cette démarche semble uniquement destinée à atténuer les pressions exercées sur les autorités par la communauté internationale en différant la décision relative au choix de la méthode d’exécution. Cette femme est toujours condamnée à être lapidée. En mai 2006, Sakineh Mohammadi Ashtiani a été déclarée coupable d’avoir eu une « relation illicite » avec deux hommes et s’est vu infliger une peine de 99 coups de fouet. Malgré cela, elle a par la suite été reconnue coupable d’« adultère en étant mariée », une accusation qu’elle a niée, et elle a été condamnée à mort par lapidation. Si certaines informations indiquent qu’elle aurait été acquittée du meurtre de son mari, elle est néanmoins maintenue en détention en attendant l’application de sa condamnation. Il n’est toujours pas certain qu’elle ait été déclarée coupable du chef d’accusation distinct de complicité qui pesait également sur elle dans l’affaire du meurtre de son mari. Aux alentours du 7 juillet, à la suite du tollé international provoqué par la condamnation à mort par lapidation prononcée contre Sakineh Mohammadi Ashtiani, des représentants de l’appareil judiciaire de la ville de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, ont écrit au responsable du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.