Écrire Amérique du nord, le procès d’Omar Khadr ajourné après l’évanouissement de son avocat

Action complémentaire sur l’AU 154/10, AMR 004/003/2010, 17 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 octobre 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 12 août, le procès d’Omar Khadr devant une commission militaire a été ajourné pour au moins trente jours après que son avocat militaire s’est évanoui en pleine audience. Amnesty International estime que ce report offre aux autorités américaines la possibilité d’abandonner ce procès une fois pour toutes. Le procès d’Omar Khadr devant une commission militaire a débuté le 12 août mais il a été brutalement interrompu le même jour quand son avocat militaire, le lieutenant-colonel Jon Jackson, s’est évanoui alors qu’il faisait subir un contre-interrogatoire à un témoin. Le lieutenant-colonel Jon Jackson a par la suite été transféré sur le continent afin d’être soigné pour des complications liées à une récente opération chirurgicale. Il est actuellement en « congé de convalescence ». Les audiences préliminaires pour cette affaire avaient eu lieu le 9 août et le juge militaire Patrick Parrish, colonel de l’armée américaine, avait statué contre la défense sur pratiquement tous les points abordés. Le 8 août, le colonel Patrick Parrish avait mis approximativement 90 secondes pour décider que toutes les déclarations faites par Omar Khadr alors qu’il était détenu par l’armée américaine pouvaient être utilisées par l’accusation comme éléments de preuve contre lui. La défense avait argué que ces déclarations devraient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition