Écrire Mexique. Raúl Hernández, un militant libéré puis menacé

Action complémentaire sur l’AU 314/08, AMR 41/064/2010, 2 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 OCTOBRE 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Raúl Hernández, un prisonnier d’opinion militant en faveur des droits des peuples indigènes, a été libéré le 27 août après plus de deux ans d’emprisonnement. Cependant, dans les jours qui ont suivi sa libération, lui et d’autres militants indigènes ont été menacés. Ces personnes sont en grand danger. Le 27 août, Raúl Hernández, membre de l’Organisation du peuple indigène me’phaa (OPIM), a été acquitté de l’accusation de meurtre pour laquelle il était détenu depuis avril 2008 à la prison d’Ayutla, dans l’État de Guerrero, dans le sud du Mexique. De nouvelles menaces sont venues ternir rapidement la joie suscitée par la reconnaissance de son innocence et de l’utilisation frauduleuse de la justice qui l’a injustement maintenu en détention pendant si longtemps. Le 28 août, une fille d’Inés Fernández a été abordée par deux hommes dans le centre d’Ayutla. Inés Fernández est une membre de l’OPIM qui a été violée en 2002 par des soldats et a mené campagne jusque devant la Cour interaméricaine des droits de l’homme pour obtenir justice. Les deux hommes qui ont approché sa fille ont proféré des menaces de mort à l’encontre des membres de sa famille s’ils restaient à Ayutla. Les menaces faisaient également allusion à Raúl Hernández. Le 30 août, des hommes ont tiré sur Álvaro Ramírez Concepción, coordonateur de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.