Écrire Bahrain : Des musulmans chiites en détention sont en danger

AU 195/10, MDE 11/005/2010, 7 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 OCTOBRE 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. À Bahreïn, 23 hommes, militants de l’opposition, religieux et défenseurs des droits humains, tous chiites, ont été accusés de comploter en vue de renverser le gouvernement. Vingt et un d’entre eux ont été arrêtés dans le cadre de ce qui semble être une mesure de répression avant les élections législatives du 23 octobre 2010. Ces hommes sont détenus au secret et risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Selon les médias, 23 militants chiites, parmi lesquels se trouvaient des défenseurs des droits humains, des militants politiques et des religieux, ont été inculpés en août de création d’une organisation illégale visant à renverser le gouvernement (à majorité sunnite) de Bahreïn et à dissoudre la Constitution, d’incitation de la population à « renverser et modifier le système politique du pays », de collecte des fonds et de planification d’actes terroristes, ainsi que d’autres infractions inscrites dans la loi antiterroriste bahreïnite de 2006. Vingt et un d’entre eux sont actuellement détenus au secret dans un lieu inconnu. Les deux autres vivent à Londres et ont été inculpés par contumace. Abdul Jalil al Singace, porte-parole du Bureau des droits humains d’al Haq, une organisation d’opposition interdite, a été placé en garde-à-vue le 13 août. Il a été le premier à être arrêté. Parmi les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.