Écrire Des dirigeants indigènes victimes de menaces de mort

AU 200/10, AMR 45/005/2010 Le 5 septembre, deux dirigeants de la communauté indigène kelyenmagategma, au Paraguay, ont reçu des menaces de mort alors qu’ils accompagnaient une délégation internationale qui examinait leur demande relative à des terres ancestrales. Les deux représentants de la Commission interaméricaine des droits de l’homme se rendaient dans un lieu appelé Puerto Colon, dans le département Presidente Hayes, pour examiner la situation de la communauté indigène kelyenmagategma. La délégation comprenait également trois membres de l’ONG Tierraviva, qui défend juridiquement les revendications foncières de la communauté, et des représentants paraguayens de l’Organisation des États américains. Deux dirigeants de la communauté kelyenmagategma accompagnaient la délégation. La communauté kelyenmagategma est installée sur des terres qui font selon elle partie de ses territoires ancestraux et qui se situent sur le domaine appartenant à l’entreprise El Algarrobal SA. La délégation n’a pas pu avoir accès à la communauté car des employés de cette entreprise leur ont barré la route. Les deux représentants internationaux, qui avaient pourtant été invités par le gouvernement à venir au Paraguay, ont été retenus pendant près de quatre heures. C’est quand ils ont demandé aux employés de laisser passer la délégation que les deux dirigeants de la communauté ont reçu des menaces de mort. La délégation a finalement pu parvenir jusqu’à la communauté en traversant une autre propriété. Les Kelyenmagategmas appartiennent au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition