Écrire La défenseure des droits humains Shiva Nazar Aharia été libérée, son collègue attend son procès en appel

Action complémentaire sur l’AU 347/09, MDE 13/088/2010 La journaliste et défenseure des droits humains iranienne Shiva Nazar Ahari a été libérée sous caution le 13 septembre. Son collègue, Kouhyar Goudarzi, est toujours en détention. Il purge une peine d’un an d’emprisonnement contre laquelle il a formé un recours. Cet homme est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Shiva Nazar Ahari, membre du Comité des reporters des droits humains, était détenue à la prison d’Evin, à Téhéran, la plupart du temps à l’isolement. Elle a comparu devant la vingt-sixième chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran pour « rassemblement et collusion dans l’intention de commettre une infraction », « propagande contre le régime », « mohareb » (inimitié à l’égard de Dieu) et « trouble à l’ordre public ». Elle a nié toutes ces accusations et attend que le tribunal rende son verdict. Si elle est déclarée coupable, elle risque au minimum une longue peine de réclusion. Des membres de sa famille ont cédé trois actes de propriété leur appartenant afin de payer la caution qui s’élevait à cinq milliards de rials (environ 385 000 euros). Les proches de Shiva Nazar Ahari ont remercié Amnesty International de la soutenir depuis son arrestation. Le 2 juin, ou aux alentours de cette date, Kouhyar Goudarzi, un autre membre du Comité des reporters des droits humains, a été condamné à un an d’emprisonnement pour « diffusion de propagande contre le régime par le biais d’une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.