Écrire L’avocat Mbugua Mureithi libéré, le militant Al Amin Kimathi toujours détenu

Action complémentaire sur l’AU 205/10, AFR 59/011/2010 L’avocat kenyan Mbugua Mureithi a été libéré de garde à vue le 18 septembre à Kampala, la capitale ougandaise, et immédiatement renvoyé au Kenya. Le défenseur des droits humains Al Amin Kimathi est, quant à lui, toujours détenu au secret sans inculpation ni assistance juridique. Mbugua Mureithi et Al Amin Kimathi ont été arrêtés le 15 septembre par des policiers et des agents de l’immigration ougandais à leur arrivée à Entebbe, dans le sud de l’Ouganda. Ces deux hommes étaient venus du Kenya pour représenter au moins trois de leurs compatriotes arrêtés à la suite des attentats à la bombe perpétrés le 11 juillet 2010 à Kampala. Al Amin Kimathi, qui appartient à l’organisation kenyane de défense des droits humains Forum musulman des droits humains, est actuellement détenu au secret au quartier général de l’Unité d’intervention rapide de la police ougandaise à Kireka (Kampala). Il risque de subir des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International craint que son arrestation et sa détention prolongée ne soient liées au fait qu’il fournit une assistance juridique à certaines des personnes inculpées des attentats à la bombe de juillet. En effet, Mbugua Mureithi et Al Amin Kimathi n’ont pas pu rencontrer leurs clients, qui sont accusés d’infractions parmi lesquelles le meurtre et le terrorisme, passibles de la peine de mort en droit ougandais. Cette affaire a suivi son cours en leur absence. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse