Écrire Cambodge, des dirigeants et des militants syndicaux menacés

AU 206/10, ASA 23/008/2010, 17 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 OCTOBRE 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs dirigeants et militants syndicaux ayant organisé un mouvement de grève national des travailleurs de l’industrie de l’habillement au Cambodge risquent arrestations et poursuites. Il s’agit notamment d’Ath Thorn, président de la Confédération syndicale du Cambodge (CLC), de Morn Nhim, présidente de la Confédération nationale du Cambodge (CNC) et de Tola Moeun, responsable du programme Droits syndicaux du Centre communautaire d’enseignement juridique (CLEC). Le 15 septembre, le Premier ministre a autorisé la police et les autorités locales à engager des poursuites, dont la teneur n’a pas été précisée, contre des dirigeants syndicaux. Les tribunaux auraient ainsi entre les mains neuf mandats d’arrêt pour incitation à la rébellion, et Ath Thorn, Morn Nhim et Tola Moeun figurent parmi les personnes susceptibles d’être arrêtées. Bien que la grève ait été temporairement suspendue le 16 septembre à la suite d’une offre de négociations supplémentaires, la menace de poursuites, y compris d’inculpations d’incitation à la rébellion, demeure pour les dirigeants syndicaux et les grévistes. Une coalition de syndicats de l’industrie de l’habillement a lancé un appel à cinq jours de grève pour protester contre le nouveau salaire minimum mis en place dans l’industrie de l’habillement et de la chaussure. Les responsables (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir