Écrire Iran. Saeed Haeri, militant en faveur des droits humains, risque la flagellation

Informations complémentaires sur l’AU 347/09, MDE 13/090/2010, 22 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 NOVEMBRE 2010 .Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Saeed Haeri, membre du Comité des reporteurs des droits humains (CHRR), qui fait campagne contre les atteintes aux droits humains en Iran, risque d’être flagellé après avoir été condamné à 74 coups de fouet. Il doit également purger une peine de prison, de même que Shiva Nazar Ahari, membre elle aussi du CHRR. Le 18 septembre 2010, la 26e chambre du Tribunal révolutionnaire a condamné Saeed Haeri, militant étudiant, et Shiva Nazar Ahari, journaliste et défenseure des droits humains, à recevoir des coups de fouet et à purger une peine de prison. Ils ont le droit de faire appel. La condamnation de Shiva Nazar Ahari à 74 coups de fouet pour « trouble de l’ordre public » a été commuée en une amende de quatre millions de rials (environ 300 euros). Elle a également été condamnée à six ans de prison, dont trois ans et demi pour mohareb (inimitié à l’égard de Dieu) à purger en exil intérieur à la prison d’Izeh, dans la province du Khuzestan, à près de 180 kilomètres de sa famille. On ignore si cette prison dispose d’installations pour les femmes. La sentence de Shiva Nazar Ahari comprend aussi deux ans pour « rassemblement et collusion dans le but de commettre un crime » et six mois pour « propagande contre le régime ». Mohammad Sharif, son avocat, a déclaré vouloir interjeter appel de cette (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse