Écrire Muhammad Babikir ‘Abd al-‘Aziz Muhammad Adam, réfugié soudanais risque d’être renvoyé de force

AU 211/10, MDE 18/006/2010, 24 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 NOVEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Muhammad Babikir Abd al Aziz Muhammad Adam, un réfugié soudanais, risque d’être renvoyé de force par le Liban, où il est détenu, au Soudan, où il risque d’être arrêté arbitrairement, torturé et soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Muhammad Babikir Adam est actuellement détenu par la Direction générale de la sécurité générale dans le quartier d’Adliyeh, à Beyrouth, la capitale libanaise. Malgré son statut de réfugié, les autorités ont tenté de l’expulser la semaine dernière mais il a refusé de quitter le pays et aurait été battu. Selon des sources libanaises, des agents de la Direction générale de la sécurité générale l’ont ensuite forcé à signer de ses empreintes digitales un document qu’il ne pouvait pas lire puisqu’il est analphabète. Aucun avocat n’était présent. Amnesty International ne dispose d’aucune information sur le contenu de ce document, mais craint qu’il n’ait pour objectif de permettre le renvoi forcé de cet homme au Soudan tout en faisant croire qu’il a accepté son expulsion. Muhammad Babikir Adam est détenu au Liban depuis le 29 janvier. Le 11 mars, il a été condamné à un mois d’emprisonnement pour violation d’un ordre d’expulsion. Il est toujours détenu, bien que sa peine soit arrivée à échéance. Il semble que la Direction générale de la sécurité générale est en train de préparer son expulsion et celle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse