Écrire Mexique : Trente-neuf hommes, femmes et enfants ...

... de deux communautés indigènes à Montes Azules, État du Chiapas ; d’autres communautés vivant à Montes Azules. AMR 41/056/2007 - Action complémentaire sur l’AU 228/07 (AMR 41/054/2007 du 30 août 2007) Au moins deux des six hommes d’ethnie indigène tzeltal expulsés le 18 août de leurs logements, situés dans la réserve naturelle de Montes Azules (État du Chiapas), ont été menacés de mort. Les sept femmes et 26 enfants du groupe restent détenus arbitrairement dans de mauvaises conditions sanitaires. Les six hommes sont actuellement détenus à la prison d’« El Amate » (prison d’État numéro 14) dans l’État du Chiapas. Ils ont été inculpés d’atteinte à la propriété privée, de « dégradation de l’environnement », d’« occupation illégale », d’« association de malfaiteurs » et de détention illégale d’armes à feu. Selon des organisations locales, au moins deux d’entre eux ont été menacés de mort par des codétenus appartenant à une bande de malfaiteurs, dont certains membres ont déjà été accusés d’avoir torturé des détenus sur ordre de responsables de la prison (voir l’AU 197/06, AMR 41/001/2006, 19 juillet 2006). Amnesty International estime que les femmes et les enfants du groupe sont détenus arbitrairement dans la mesure où il leur est interdit de quitter le refuge où ils sont retenus par la police, qui garde les locaux. Le 6 septembre, ils ont été transférés, pour la troisième fois, dans un autre « refuge provisoire », un entrepôt de la ville principale de la municipalité d’Ocosingo, dans l’État du Chiapas. D’après des organisations (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir