Écrire Kirghizstan :Taïr Assanov, un avocat agressé en pleine audience est en danger

AU 217/10, EUR 58/017/2010, 1er octobre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 NOVEMBRE 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. L’avocat Taïr Assanov a été agressé au tribunal après avoir demandé une enquête sur les brutalités policières dont son client et neuf autres hommes ont été victimes au cours de leurs procès à Och, dans le sud du Kirghizistan. Avec la poursuite du procès, les 10 accusés et Taïr Assanov risquent sous peu d’être de nouveau victimes de violences. Le client de Taïr Assanov et neuf autres hommes doivent répondre d’accusations allant de l’implication dans la mort du chef de la police du district de Kara-Suu à la participation à des émeutes, des faits qui se sont produits durant les violences de juin 2010 au Kirghizistan. Selon certaines informations, pendant l’audience du 29 septembre, les accusés étaient enfermés dans une cage en acier à l’intérieur de la salle d’audience. Au cours d’une pause, plusieurs agents portant des uniformes du ministère de l’Intérieur seraient entrés dans la cage et auraient passé les 10 hommes à tabac pendant une vingtaine de minutes. Les gardes présents dans la salle auraient déverrouillé la cage pour que les agents puissent entrer et seraient restés à côté pendant l’agression. Les seuls autres témoins présents dans la salle à ce moment-là sont des proches du policier décédé. Les agents sont sortis de la cage en menaçant de tuer les 10 hommes s’ils disaient à quiconque qu’ils avaient été battus. Lors de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse