Écrire Russie : Sapiyat Magomedova, avocate du Daghestan, harcelée par les autorités

AU 219/10, EUR 46/037/2010, 7 octobre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 NOVEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Au Daghestan, en Russie, une avocate doit répondre d’accusations portées contre elle par des membres des forces de l’ordre après qu’elle eut déclaré avoir été rouée de coups par la police. Le 30 septembre, des restrictions sur ses déplacements lui ont été imposées, ce qui l’empêche de se rendre à Moscou et d’obtenir les assistances médicale et juridique complètes dont elle a besoin. Sapiat Magomedova, 31 ans, est avocate pénaliste à Khassaviourt, dans le Caucase du Nord (Russie). Elle travaille sur des affaires portant sur de graves violations des droits humains qui auraient été commises par des membres des forces de l’ordre. Sapiat Magomedova a décrit la manière dont elle a été rouée de coups par des policiers le 17 juin 2010 et chassée de force de l’antenne de police de la ville de Khassaviourt, où elle était allée voir un de ses clients qui y avait été placé en détention. Amnesty International a eu accès à des dossiers médicaux confirmant que Sapiat Magomedova souffrait d’une commotion cérébrale, d’une autre commotion à la poitrine et d’ecchymoses. Après l’agression dont elle a été victime, une information judiciaire a été ouverte contre l’avocate pour « outrage à des représentants des pouvoirs publics dans l’exercice de leurs fonctions ». Un dossier avait déjà été monté contre elle pour le même motif en 2008, après qu’elle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir