Écrire Un Bangladais, Russell Mezan, a vu sa condamnation à mort confirmée

Action complémentaire sur l’AU 71/10, MDE 11/008/2010 Le 24 octobre, la Cour suprême d’appel de Bahreïn a confirmé la peine capitale prononcée à l’encontre de Russell Mezan, un Bangladais reconnu coupable de l’homicide d’un Koweïtien. Russell Mezan a été condamné à mort le 23 mars 2010 par la Haute Cour criminelle. Il a été reconnu coupable du meurtre avec préméditation d’un ressortissant koweïtien. Les faits ont été commis dans un hôtel de Manama, la capitale de Bahreïn, le 7 mars 2009. Son avocat a interjeté appel de la peine le jour où elle a été prononcée car Russell Mezan soutenait que la victime et lui étaient saouls le soir du crime et qu’il n’avait pas eu l’intention de tuer cet homme. Le 24 octobre, l’affaire a été examinée par la Cour suprême d’appel, qui a confirmé la peine. Des délégués d’Amnesty International en visite à Bahreïn ont rencontré l’avocat de Russell Mezan le 25 octobre. Celui-ci a confirmé qu’il allait saisir la Cour de cassation dans un délai de 45 jours. Si ce recours n’aboutit pas, il reviendra au roi de ratifier définitivement la peine capitale dans les deux ou trois mois. Si la peine capitale qui a été infligée à Russell Mezan est ratifiée par le roi, cet homme pourra être exécuté – probablement par un peloton. En juillet 2010, un autre ressortissant bangladais, Jassim Abdulmanan, a été exécuté après que sa condamnation à mort a été confirmée en avril 2009. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en arabe, en anglais ou dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.