Écrire Une avocate enlevée et menacée de mort

AU 228/10, AMR 37/015/2010, 29 octobre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 DÉCEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une avocate travaillant pour l’Association pour une société plus juste (ASJ) a été enlevée par deux inconnus à Tegucigalpa, la capitale du Honduras, le 19 octobre. Lors de cette épreuve, qui a duré 40 minutes, elle a été menacée de mort, et il est possible que sa vie soit en danger. Le 19 octobre à 14 h 15, cette avocate, qui a demandé que son nom ne soit pas rendu public, a fait signe à un taxi de s’arrêter devant les bureaux de l’ASJ. Deux hommes se sont approchés d’elle alors qu’elle négociait le prix de la course avec le chauffeur de taxi. Ils l’ont forcée à monter à bord du véhicule avec eux. Ils ont ensuite ordonné au chauffeur de suivre leurs indications. À bord du taxi, les deux hommes ont échangé un pistolet et ont alors demandé à l’avocate : « Tu travailles pour l’ASJ ? Qui te paie ? Combien ils te paient ? Tu enquêtes sur SETECH ? » [SETECH est une société de sécurité privée]. L’avocate a refusé de répondre. Les hommes se sont dit l’un à l’autre : « Tu sais qu’on a été payés pour l’exécuter [...] il faut suivre les consignes ». L’un d’eux s’est fait plus abrupt : « On te pose une question, salope, réponds-y ». Ils ont continué à interroger l’avocate sur son travail. Au bout d’environ 30 minutes, les deux hommes ont commencé à se disputer. L’un d’eux a dit qu’il avait des doutes, ce qui a semblé énerver l’autre, qui a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !