Écrire Omar Khadr condamné

Ceci est la quatrième mise à jour de l’AU 154/10 (AMR 51/102/2010). Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Omar Khadr passera huit années en prison au maximum, après avoir plaidé coupable des charges retenues contre lui devant une commission militaire à Guantánamo. Sa décision de plaider coupable est le résultat d’un accord conclu entre le jeune homme, ses avocats et les autorités américaines. Le 31 octobre à Guantánamo, un jury militaire composé de sept personnes a condamné Omar Khadr à une peine de 40 ans d’emprisonnement. Le jeune homme ne passera toutefois que huit ans en prison, du fait de l’accord négocié avec les autorités américaines concernant sa peine. En vertu de cette négociation, après avoir purgé un an de prison sous la responsabilité des États-Unis, Omar Khadr sera en mesure de demander à être transféré pour le reste de sa peine au Canada, où il est possible qu’il bénéficie d’une libération anticipée. Aux termes de cette négociation de peine, Omar Khadr a plaidé coupable de cinq chefs d’accusation différents de « crime de guerre », et notamment d’un homicide : une grenade qu’il aurait lancée a touché un soldat américain qui a plus tard succombé à ses blessures. Il a par ailleurs accepté de ne pas entamer ni soutenir de procédure judiciaire, ni de former de recours contre les autorités américaines concernant sa capture, sa détention ou les poursuites engagées contre lui. D’après les notes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Turquie : libérez les professionnels des médias emprisonnés

D’après le Comité pour la protection des journalistes, la Turquie est le pays qui emprisonne le plus de journalistes au monde. Agissez !