Vous n’êtes pas bienvenus. Une milice s’attaque aux migrants de Malaisie

Il y a plus de 1,5 million de travailleurs migrants, de demandeurs d’asile et de réfugiés en Malaisie. De nombreux migrants sont en situation irrégulière, c’est-à-dire qu’ils n’ont ni l’autorisation ni les papiers exigés par la loi pour rester dans le pays. Le gouvernement malais annonce régulièrement qu’il va expulser les prétendus immigrants illégaux, en dépit des besoins de l’industrie en main d’oeuvre peu qualifiée et peu coûteuse. La Malaisie possède une économie florissante et la demande de main d’oeuvre bon marché y est forte. Elle attire par conséquent de nombreux migrants venus des pays voisins comme l’Indonésie, le Bangladesh et l’Inde. Elle a aussi une importante population de demandeurs d’asile et de réfugiés – notamment, des réfugiés du Myanmar. Comme d’autres pays asiatiques, la Malaisie n’a pas ratifié la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. En 1972, sous couvert d’un état d’urgence, le gouvernement malais a créé le RELA (Ikatan Relawan Rakyat Malaysia (Corps des volontaires du peuple), dans le but d’assurer le maintien de la sécurité dans le pays et le bien-être du peuple. En 2005, les pouvoirs du RELA ont été accrus. Ses membres peuvent depuis lors appréhender, interroger et arrêter – sans mandat – toute personne pour qui il y a des raisons de penser qu’elle a des liens avec le terrorisme, est indésirable ou a immigré illégalement. Le RELA peut aussi organiser (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse