Écrire Jaafar Alsabki Ibrahim,un journaliste détenu au secret au Soudan

Action complémentaire sur l’AU 231/10, AFR 54/038/2010, 5 novembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 DÉCEMBRE 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 3 novembre, Jaafar Alsabki Ibrahim, un journaliste darfourien collaborant au quotidien d’opposition Al Sahafa, a été interpellé par le Service national de la sûreté et du renseignement sur son lieu de travail, à Khartoum. L’arrestation de cet homme s’inscrit dans une vague qui a débuté le 30 octobre et a visé jusqu’à présent, à la connaissance d’Amnesty International, neuf militants et journalistes du Darfour. Jaafar Alsabki Ibrahim risque de subir des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Au cours de l’après-midi du mercredi 3 novembre, des agents du Service national de la sûreté et du renseignement ont effectué une descente dans les locaux du journal Al Sahafa, à Khartoum, et ont arrêté Jaafar Alsabki Ibrahim dans la salle de rédaction. Selon des témoins oculaires, ils ne l’ont pas autorisé à téléphoner à sa famille avant de l’emmener. Ils ont confisqué son téléphone portable et l’ont conduit dans un lieu tenu secret. L’arrestation de Jaafar Alsabki Ibrahim fait suite à celles de huit autres militants darfouriens, qui sont intervenues entre le 30 octobre et le 3 novembre, et d’un nombre inconnu d’autres personnes dont l’identité et le lieu de détention n’ont pas été confirmés. Les cinq personnes dont on connaît l’identité sont originaires du Darfour et Amnesty (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.