Écrire Environ 8 000 Somaliens renvoyés du Kenya

AU 234/10, AFR 32/016/2010 Quelque 8 000 Somaliens, qui s’étaient réfugiés au Kenya pour fuir les combats intenses dans la ville somalienne de Belet Hawo, ont été sommés de retourner dans leur pays par les autorités kenyanes entre le 1er et le 2 novembre. Le 4 novembre, environ 3 000 d’entre eux ont été conduits de force par la police administrative plus loin de la frontière en Somalie, où ils risquent d’être victimes de graves atteintes aux droits humains. À la suite de violents affrontements qui ont commencé le 17 octobre dans la ville frontalière somalienne de Belet Hawo entre le groupe armé islamiste Al Shabab et le groupe armé progouvernemental Ahlu Sunna Wal Jamaa, 60 000 personnes auraient été contraintes de fuir leur domicile. Certaines sont restées en Somalie, d’autres ont traversé la frontière jusqu’au Kenya. Environ 8 000 Somaliens se sont réfugiés dans un campement de fortune appelé « Border Point 1 », près de la ville frontalière de Mandera, dans le nord-est du Kenya, où ils ont été enregistrés par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Le 31 octobre, le préfet de police de Mandera a ordonné aux Somaliens récemment arrivés qui avaient trouvé temporairement refuge à Border Point 1 de quitter cette zone avant le 2 novembre. Quelque 8 000 réfugiés en sont partis. Par conséquent, ils n’ont plus accès à l’aide humanitaire. Bien que certains soient, semble-t-il, restés chez des amis ou des membres de leur famille à Mandera et que d’autres se soient rendus dans la ville éthiopienne (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.