Écrire Fedaa al Horani (f), 51 ans, médecin ...

...Akram al Bunni (h), 51 ans, ancien prisonnier d’opinion, écrivain et analyste politique ; Ahmad Tomeh (h), 51 ans, dentiste ; Jabr al Shoufi (h), 60 ans, professeur de littérature arabe ;Ali al Abdullah (h), 57 ans, journaliste MDE 24/045/2007 - AU 333/07 Fedaa al Horani, Akram al Bunni, Ali al Abdullah, Ahmad Tomeh et Jabr al Shoufi, qui militent pacifiquement en faveur de la réforme politique, sont détenus au secret sans inculpation depuis leurs arrestations respectives, survenues entre le 9 et le 17 décembre. Amnesty International croit savoir que ces cinq personnes sont enfermées dans les locaux d’Al Amn al Dawla (Sûreté de l’État), dans les villes de Damas, Deir al Zour et al Sweida, où elles risquent d’être torturées et soumises à d’autres formes de mauvais traitements. L’organisation estime qu’elles sont toutes probablement détenues pour des raisons d’opinion, car elles n’ont fait qu’exercer de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression et d’association. Ces cinq prisonniers se trouvaient parmi quelque 38 membres d’un des principaux groupements en faveur de la démocratie, la Déclaration de Damas pour le changement national démocratique, qui ont été arrêtés après avoir participé, le 1er décembre, à une réunion au cours de laquelle Fedaa al Horani a été élue présidente de ce mouvement. Celui-ci est une organisation interdite regroupant plusieurs groupes d’opposition et de lutte pour la démocratie en Syrie. À l’exception de Fedaa al Horani et Ali al Abdullah, toutes ces personnes ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition