Écrire Mateo López, un syndicaliste guatémaltèque victime de tir

AU 233/10, AMR 34/010/2010, 5 novembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 DÉCEMBRE 2010.Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mateo López, syndicaliste guatémaltèque, a été la cible de cinq coups de feu le 28 octobre à Catarina, une municipalité du département de San Marcos, dans le nord-ouest du Guatemala. Il est désormais sorti de l’hôpital mais risque encore d’être victime de nouvelles agressions. Il pourrait avoir été pris pour cible en raison de ses activités syndicales. Mateo López est le secrétaire général de la branche locale du Syndicat de la santé ; il appartient également à la coalition Front national de lutte (FNL). Depuis janvier 2010, il dénonce activement la corruption au sein des services de santé. Le 28 octobre à 2 heures du matin, Mateo López a quitté son domicile pour aller prendre un bus en direction de Guatemala, la capitale du pays, où il devait se rendre afin d’assister à une assemblée générale du Syndicat de la santé. Un débat sur des actes de corruption contre lesquels il avait milité était à l’ordre du jour de la réunion. Alors qu’il marchait vers un arrêt de bus, deux hommes se sont approchés de lui sur une moto rouge. Le passager lui a tiré dessus à cinq reprises. Mateo López a reçu une balle dans le ventre. Deux autres balles lui ont éraflé l’épaule droite et les deux dernières lui ont écorché les genoux. Il est tombé à terre. Les deux hommes s’apprêtaient à lui tirer dessus à nouveau mais les habitants des maisons aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse