Écrire Le prisonnier d’opinion Azimjan Askarov gravement malade risque de mourir

Action complémentaire sur l’AU 135/10, EUR 58/021/2010 Le prisonnier d’opinion Azimjan Askarov est très gravement malade et a été transféré dans un hôpital pénitentiaire à la périphérie de Bichkek, au Kirghizistan, le 12 novembre. Sa famille et ses collègues craignent que cet homme meure s’il ne reçoit pas les soins médicaux nécessaires, que cet hôpital n’est peut-être pas en mesure de lui prodiguer. Azimjan Askarov, qui était incarcéré à Djalal-Abad, a été conduit dans une prison située à la périphérie immédiate de Bichkek, la capitale du Kirghizistan. Il a été transféré dans la colonie pénitentiaire n° 47, qui dispose de meilleures installations médicales que celles disponibles dans le sud du pays. Selon des sources officielles, les médecins qui l’ont examiné auraient déclaré Azimjan Askarov hors de danger mais Amnesty International craint que ce transfert ait été motivé par une dégradation de son état de santé. L’avocat d’Azimjan Askarov a demandé un deuxième avis médical et il tente de faire en sorte que cet homme bénéficie des tous les examens et soins nécessaires, ce qui risque cependant de ne pas être possible dans un hôpital pénitentiaire. Azimjan Askarov a été condamné à la réclusion à perpétuité le 15 septembre. Il était accusé d’avoir participé à des violences généralisées et à un homicide en juin 2010. Il a interjeté appel mais la peine a été confirmée le 10 novembre. Le dernier jour du procès en appel, son avocat et ses proches ont déclaré qu’Azimjan Askarov ne pouvait plus manger depuis plus de 15 jours en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse