Écrire Nazmi Mohammed Hamed (h), Nayef Mohammed Hamed (h), journaliste, Al Khatib Mohammed Salem (h), ingénieur ...

... Maysara Izzeddin Mohammed Mansur (h), Farouq Nouri (h), employé du ministère des Finances, Dongola, Hisham Abbas (h), Daud Suleima (h), membre du Comité contre la construction du barrage de Kajbar, Isam Mohammed Faqir (h) AFR 54/053/2007 - AU 243/07 Les huit hommes nommés ci-dessus ont été arrêtés le 28 août en raison, manifestement, de leur opposition à la construction du barrage de Kajbar dans l’État du Nord. Ils sont depuis lors détenus au secret et l’on peut craindre qu’ils ne soient soumis à la torture ou à d’autres formes de mauvais traitements. Il est possible que l’un d’eux ne reçoive pas les soins médicaux dont il a besoin. Amnesty International pense que ces hommes sont détenus uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression, et qu’il s’agit par conséquent de prisonniers d’opinion. Sept d’entre eux sont détenus au secret dans une aile de la prison de Dongola, sous la surveillance du Service de la sécurité nationale et du renseignement. Selon une source, ils auraient entamé le 11 septembre une grève de la faim pour protester contre leur détention. Hisham Abbas, le huitième homme, est détenu à Wadi Halfa, près de la frontière soudano-égyptienne. Selon certaines informations, Nayef Mohammed Hamed aurait eu de graves malaises, le 30 août et le 10 septembre, faute d’avoir reçu les soins médicaux requis par son diabète. Il a été hospitalisé les deux fois, sous la surveillance de gardiens, dans un établissement de Dongola, la capitale de l’État du Nord, mais a été ramené à la prison (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.