Écrire Fedaa al Horani (f), 51 ans, médecin ...

... Akram al Bunni (h), 51 ans, ancien prisonnier d’opinion, écrivain et analyste politique ; Ahmad Tomeh (h), 51 ans, dentiste ; Jabr al Shoufi (h), 60 ans, professeur de littérature arabe ; Ali al Abdullah (h), 57 ans, journaliste. Nouvelles personnes menacées : Walid al Bunni (h), 43 ans, ancien prisonnier d’opinion, médecin (aucun lien de parenté avec Akram et Anwar al Bunni) ; Yasser al Eiti (h), 39 ans, médecin et poète MDE 24/046/2007 - Action complémentaire sur l’AU 333/07 (MDE 24/045/2007 du 17 décembre 2007) Walid al Bunni et Yasser al Eiti, qui militent pacifiquement en faveur de la réforme politique, ont été arrêtés le 17 décembre. Ils seraient maintenus au secret sans inculpation dans les locaux d’Al Amn al Dawla (Sûreté de l’État) à Damas. Au total, sept militants politiques semblent être désormais détenus par cette autorité. Amnesty International craint que ces personnes ne soient torturées ou soumises à d’autres formes de mauvais traitements. L’organisation estime qu’elles sont probablement détenues pour des raisons d’opinion, car elles n’ont fait qu’exercer de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression et d’association. Comme les cinq autres militants arrêtés entre le 9 et le 17 décembre, Walid al Bunni et Yasser al Eiti ont été appréhendés après avoir participé, le 1er décembre, à une réunion de la Déclaration de Damas pour le changement national démocratique, un des principaux groupements en faveur de la démocratie. Celui-ci est une organisation interdite regroupant plusieurs (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse