Écrire Obtilia Eugenio Manuel et Cuauhtémoc Ramírez Rodríguez à nouveau menacés

Action complémentaire sur l’AU 63/10, AMR 41/086/2010, 2 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 JANVIER 2011.Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Obtilia Eugenio Manuel et Cuauhtémoc Ramírez Rodríguez, deux défenseurs mexicains des droits des indigènes, ont reçu de nouvelles menaces de mort. Ils militent pour que des soldats soient amenés à répondre du viol de deux femmes indigènes en 2002. Leur vie est en danger. Le 28 novembre, un message écrit contenant des menaces de mort a été déposé au domicile d’Obtilia Eugenio Manuel et Cuauhtémoc Ramírez Rodríguez, deux défenseurs des droits des indigènes qui vivent avec leurs enfants dans le sud du Mexique. Obtilia Eugenio Manuel est la présidente de l’Organisation du peuple indigène me’phaa (OPIM) tandis que Cuauhtémoc Ramírez Rodríguez en est l’un des responsables. Ils réclament avec véhémence que justice soit rendue dans les affaires concernant Inès Fernández Ortega et Valentina Rosendo Cantú, deux femmes me’phaa violées par des soldats mexicains en 2002. En août, la Cour interaméricaine des droits de l’homme a ordonné à l’État mexicain d’établir la vérité, de rendre la justice, d’accorder des réparations et de prendre des mesures pour éviter de telles violences se reproduisent. La lettre de menace, écrite à la main, indiquait notamment : « Salut Obtilia. Maintenant qu’on sait où tu vis, pourquoi tu perds ton temps avec l’affaire Inès et Valentina, arrête de faire chier avec le jugement concernant cette (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.