Écrire Aurangzeb (h)

ASA 33/054/2007 - AU 335/07 Aurangzeb (alias Rangoo, fils de Karam Ali) doit être exécuté par pendaison le 2 janvier, à la prison de district de Gujranwala. Amnesty International n’a pas été en mesure d’obtenir confirmation de son âge mais elle pense qu’il a un peu moins de trente ans. Il a été condamné pour le meurtre d’un homme nommé Imtiaz Ahmed, tué il y a plus de dix ans dans un village situé près de la ville de Mandi Bahuddin, dans le centre de la province du Pendjab. Aurangzeb et son coaccusé Mazhar ont été condamnés à mort par un tribunal antiterroriste de Gujranwala en 1998. En 2000, la Haute cour de Lahore a commué cette peine en appel en réclusion à perpétuité, mais en 2006, lors d’une deuxième procédure de recours, la Cour suprême a de nouveau condamné Aurangzeb à la peine capitale. Le 6 novembre 2007, le président Musharraf a rejeté son recours en grâce, avant de faire bénéficier Aurangzeb d’un sursis de quinze jours. Celui-ci a expiré le 11 décembre et le tribunal antiterroriste de Gujranwala a programmé l’exécution le 2 janvier. Aurangzeb est actuellement détenu dans le quartier des condamnés à mort de la prison de district de Gujranwala. INFORMATIONS GÉNÉRALES Au Pakistan, selon des groupes locaux de défense des droits humains, au moins 193 personnes ont été condamnées à mort en 2007 et au moins 124 ont été exécutées, dont un mineur délinquant. En 2006, Amnesty International a recensé au moins 446 condamnations à mort et au moins 82 exécutions, dont celle d’un mineur délinquant. La plupart de ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse