Écrire Un professeur saoudien Mohammed Abdullah al Abdulkareem, détenu au secret

AU 249/10, MDE 23/015/2010, 8 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JANVIER 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un professeur de droit est détenu au secret depuis le 5 décembre à Riyadh, la capitale de l’Arabie saoudite. Il risque de subir des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International craint qu’il ne soit détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, ce qui ferait de lui un prisonnier d’opinion. Mohammed Abdullah al Abdulkareem, un professeur de droit de 40 ans, marié et père de trois enfants, a été arrêté le 5 décembre dans l’après-midi, à son domicile, par quatre hommes en civil – qui appartiendraient au service des renseignements généraux du ministère de l’Intérieur – accompagnés de plusieurs policiers en uniforme. Selon des militants saoudiens, celui-ci aurait téléphoné à son épouse quelques minutes après son arrestation et lui aurait dit qu’on était en train de l’emmener à la prison des renseignements généraux mais qu’il serait de retour dans la soirée. Il n’est pas rentré et, depuis lors, il est détenu au secret. Des militants saoudiens pensent que Mohammed Abdullah al Abdulkareem est incarcéré à la prison d’Al Hair, à Riyadh. Amnesty International ignore le motif de l’arrestation de cet homme mais croit qu’il est lié à un article qu’il a écrit et publié sur sa page Facebook le 23 novembre. Cet article, rédigé en arabe, est intitulé « La crise du conflit (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.