Écrire Chine. Guo Xiaojun, pratiquant du Fa Lun Gong risque la torture

AU 257/10, ASA 17/049/2010, 15 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 JANVIER 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Guo Xiaojun, pratiquant du Fa Lun Gong et ancien conférencier à l’université de Jiaotong, à Shanghai, risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements en prison. Il a été condamné uniquement pour des motifs liés à sa pratique du Fa Lun Gong, et les éléments retenus contre lui reposaient sur des « aveux » qui, selon ses déclarations, lui ont été extorqués sous la torture. Le 7 janvier 2010, huit policiers et agents des forces de sécurité en civil sont venus chercher Guo Xiaojun à son domicile, à Shanghai. Ils sont entrés de force sans mandat, l’ont fait tomber à terre devant sa femme et son fils de quatre ans et l’ont blessé à la tête. Ils ont mis sa maison à sac, ne trouvant que quelques livres sur le Fa Lun Gong. Ils l’ont ensuite emmené au centre de détention du district de Baoshan. Guo Xiaojun a plus tard été inculpé d’« utilisation d’une organisation hérétique pour détourner la loi » sur la base d’allégations selon lesquelles cet homme aurait distribué des documents sur le Fa Lun Gong. Ce chef d’inculpation a été retenu contre lui à la suite d’« aveux » qui, selon ce qu’il a dit à ses avocats, lui ont été extorqués sous la torture. Depuis qu’il a été placé en détention, ses proches n’ont pas pu lui rendre visite. Au cours de cette affaire, la famille de Guo Xiaojun a fait appel à cinq avocats ; chacun a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse