Écrire Chine. Guo Xiaojun, pratiquant du Fa Lun Gong risque la torture

AU 257/10, ASA 17/049/2010, 15 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 JANVIER 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Guo Xiaojun, pratiquant du Fa Lun Gong et ancien conférencier à l’université de Jiaotong, à Shanghai, risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements en prison. Il a été condamné uniquement pour des motifs liés à sa pratique du Fa Lun Gong, et les éléments retenus contre lui reposaient sur des « aveux » qui, selon ses déclarations, lui ont été extorqués sous la torture. Le 7 janvier 2010, huit policiers et agents des forces de sécurité en civil sont venus chercher Guo Xiaojun à son domicile, à Shanghai. Ils sont entrés de force sans mandat, l’ont fait tomber à terre devant sa femme et son fils de quatre ans et l’ont blessé à la tête. Ils ont mis sa maison à sac, ne trouvant que quelques livres sur le Fa Lun Gong. Ils l’ont ensuite emmené au centre de détention du district de Baoshan. Guo Xiaojun a plus tard été inculpé d’« utilisation d’une organisation hérétique pour détourner la loi » sur la base d’allégations selon lesquelles cet homme aurait distribué des documents sur le Fa Lun Gong. Ce chef d’inculpation a été retenu contre lui à la suite d’« aveux » qui, selon ce qu’il a dit à ses avocats, lui ont été extorqués sous la torture. Depuis qu’il a été placé en détention, ses proches n’ont pas pu lui rendre visite. Au cours de cette affaire, la famille de Guo Xiaojun a fait appel à cinq avocats ; chacun a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !