Écrire Yemen : des mineurs condamnés à mort

AU 260/10, MDE 31/016/2010, 17 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JANVIER 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Amnesty International a reçu des informations indiquant que le président yéménite avait ratifié les peines capitales prononcées à l’encontre de deux jeunes gens qui étaient mineurs, semble-t-il, au moment des faits qui leur sont reprochés. L’exécution de l’un d’eux a été fixée au 19 décembre, mais le second risque aussi d’être exécuté de manière imminente. Fuad Ahmed Ali Abdulla doit être exécuté le 19 décembre. Il a été condamné à mort pour un crime qu’il aurait commis alors qu’il avait moins de 18 ans. Le tribunal a considéré que ce jeune homme était âgé de plus de 18 ans au moment des faits qui lui sont reprochés, mais on ignore comment il est parvenu à cette conclusion. Selon les informations reçues par Amnesty International, l’acte de naissance de Fuad Ahmed Ali Abdulla indique qu’il est né en 1988. Le crime dont il a été reconnu coupable ayant été perpétré en juin 2004, il n’avait alors que 16 ou 17 ans. Aujourd’hui âgé de 22 ans, il est détenu à la prison de Taizz. Muhammed Taher Thabet Samoum, quant à lui, a été déclaré coupable d’un meurtre commis en mai 2002. Il soutient qu’il est âgé actuellement d’environ 24 ans, et qu’il avait donc à peu près 15 ans au moment des faits. Ce jeune homme n’ayant pas d’acte de naissance, on ignore comment le tribunal a déterminé son âge. Le président yéménite a ratifié les peines capitales (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition