Écrire Un gouverneur sortant exhorté à accorder sa grâce

AU 259/10, AMR 51/109/2010 Kevin Cooper, qui est dans le couloir de la mort en Californie depuis 25 ans, demande au gouverneur sortant de cet État de commuer sa peine avant de quitter ses fonctions le 2 janvier 2011. Condamné à mort pour quatre meurtres, il a toujours clamé son innocence. Depuis 2004, plus d’une dizaine de juges de cours d’appel fédérales ont exprimé leurs doutes quant à sa culpabilité. Dans la soirée du 4 juin 1983, Douglas et Peggy Ryen, leur fille Jessica, âgée de 10 ans, et Christopher Hughes, un garçon de 11 ans qui était invité sur place, ont été tués à l’arme blanche au domicile de la famille Ryen à Chino Hills, en Californie. Le fils du couple, Joshua, âgé de huit ans, a été grièvement blessé mais a survécu. Il a déclaré aux enquêteurs que les agresseurs étaient trois ou quatre hommes blancs. À l’hôpital, il a vu une photo de Kevin Cooper à la télévision et a affirmé que cet homme, qui est noir, ne faisait pas partie des agresseurs. Cependant, c’est un témoignage ultérieur du petit garçon, selon lequel il n’avait vu qu’un agresseur, qui a été présenté lors du procès en 1985. Cette affaire comporte de nombreux autres aspects troublants qui remettent en question la fiabilité du dossier d’accusation et la façon dont le ministère public a obtenu le verdict de culpabilité (voir l’AU 22/04, AMR 51/013/2004, http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR51/013/2004/fr). En 2004, moins de huit heures avant le moment prévu pour l’exécution de Kevin Cooper, la cour fédérale d’appel du neuvième circuit a (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !