Écrire Soudan : Mudawi Ibrahim Adam prisonnier d’opinion, condamne à un an de prison

AU 266/10, AFR 54/040/2010, 23 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 FÉVRIER 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 22 décembre, Mudawi Ibrahim Adam, défenseur des droits humains et ancien directeur de l’Organisation pour le développement social du Soudan (SUDO), a été condamné à un an d’emprisonnement alors que les règles de procédure n’ont pas été respectées. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion, détenu uniquement en raison de ses activités en faveur des droits humains. Mudawi Ibrahim Adam devait comparaître devant un tribunal de Khartoum, la capitale du Soudan, le 22 décembre au matin pour des accusations de détournement portées contre lui par la Commission de l’aide humanitaire (CAH) – un organe gouvernemental responsable de la coordination des actions humanitaires dans le pays. Ces charges ont été retenues alors même qu’une série d’audits, réalisés en 2008 et 2009, n’avait mis en évidence aucune activité illégale de la part de ce militant. La dernière comparution de Mudawi Ibrahim Adam dans le cadre de cette affaire remonte à mars 2009. Elle a eu lieu juste après que la SUDO, entre autres organisations nationales et internationales, a été fermée par la CAH. À l’issue de cette audience, Mudawi Ibrahim Adam a été relaxé du fait de l’absence de preuves. La CAH a fait appel de cette décision et Mudawi Ibrahim Adam a été informé que le juge de première instance réexaminerait son cas le 22 décembre. Le 22 décembre au matin, bien qu’il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse