Écrire Pas de grâce de la part du gouverneur sortant

Informations complémentaires sur l’AU 259/10, AMR 51/002/2011 Avant de quitter ses fonctions le 2 janvier, le gouverneur sortant de Californie a refusé de statuer sur le recours en grâce de Kevin Cooper, condamné à mort en 1985 pour quatre meurtres et qui a toujours clamé son innocence. Dans une lettre adressée aux avocats de Kevin Cooper et aux autorités de l’État le 2 janvier, le secrétaire aux Affaires juridiques du gouverneur sortant Arnold Schwarzenegger a reconnu que « le recours en grâce soulevait de nombreuses questions ayant trait aux preuves qui nécessitaient l’examen approfondi et minutieux de volumineux dossiers ». Il a cependant indiqué qu’il n’y avait pas suffisamment de temps pour effectuer une telle analyse avant que le gouverneur ne quitte ses fonctions. Il a conclu en déclarant que les documents présentés resteraient au bureau du gouverneur « pour examen par le gouverneur nouvellement élu, [Jerry] Brown ». La lettre en question apporte un nouvel éclairage à la déclaration faite par le gouverneur Schwarzenegger en janvier, lorsqu’il avait refusé d’accorder la grâce à Kevin Cooper alors que la date d’exécution de celui-ci risquait d’être fixée. Il avait alors estimé : « La déclaration de culpabilité de M. Cooper avait été minutieusement réexaminée et confirmée par [les] plus hautes juridictions [californiennes] et fédérales […]. Je ne critiquerai pas après coup les décisions de ces tribunaux, et je n’influerai pas sur le verdict de culpabilité prononcé par le jury ni sur la condamnation à mort. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !