Écrire Amrozi bin H. Nurhasyim (h) ;Ali Ghufron (alias Mukhlas) (h) ;Imam Samudera (h)

Action complémentaire sur l’AU 109/06 (ASA 21/002/2006, 28 avril 2006) et sa mise à jour (ASA 21/007/2006, 4 juillet 2006) Amrozi bin H. Nurhasyim, reconnu coupable d’implication dans les attentats à la bombe qui ont eu lieu à Bali le 12 octobre 2002, risque d’être passé par les armes d’un moment à l’autre. L’inspecteur général Paulus Purwoko, chef de la police régionale de Bali, a annoncé qu’il était prêt à procéder à cette exécution, expliquant : « Il ne nous reste plus qu’à nous concerter avec le tribunal de district. Nous avons d’ores et déjà choisi les dix bourreaux. » Dewa Made Beratha, le gouverneur de Bali, a fait part de sa volonté de voir les trois hommes condamnés pour l’attentat de Bali (Amrozi bin H. Nurhasyim, Ali Ghufron et Imam Samudera) exécutés sur cette île. Paulus Purwoko a cependant déclaré à la presse le 10 septembre : « Le lieu [de l’exécution] ne doit pas nécessairement être à Bali. Pour des raisons d’ordre pratique, il vaut mieux qu’elle ait lieu à Nusakambangan [l’île où sont actuellement emprisonnés les trois hommes]. De plus, si l’on tient compte des répercussions [que ces événements ont] à Bali, croyez-moi, c’est préférable. » Les trois hommes avaient été transférés dans une prison de Nusakambangan en 2005 après que 500 manifestants eurent pénétré dans la prison de Kerobokan, à Bali, où ils étaient alors détenus, et réclamé leur exécution immédiate. Amrozi bin H. Nurhasyim devait être exécuté le 22 août 2006. Il a cependant bénéficié d’un sursis après avoir demandé un réexamen judiciaire de son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !