Écrire L’ avocate spécialiste des droits humains Nasrin Sotoudeh, en détention, a été condamnée

Action complémentaire sur l’AU 197/10, MDE 13/005/2011 Nasrin Sotoudeh est une avocate iranienne spécialiste des droits humains et mère de deux enfants de 10 et 3 ans. Elle a été condamnée le 9 janvier à une peine de 11 ans de prison assortie de l’interdiction d’exercer sa profession ou de quitter le pays pendant 20 ans. Cette femme est une prisonnière d’opinion, détenue en raison de ses activités professionnelles en tant qu’avocate. Elle doit être libérée immédiatement et sans condition. Nasrin Sotudeh a été condamnée à 10 ans de prison pour « agissement contre la sécurité nationale, notamment appartenance au Centre de défense des droits humains » (une organisation fermée de force par les autorités) auxquels s’ajoute une année supplémentaire pour « propagande contre le régime ». Nasrin Sotoudeh nie avoir jamais été membre de cette organisation. Ces chefs d’accusation résultent uniquement de son travail en tant qu’avocate spécialiste des droits humains. Le jour même de la condamnation de Nasrin Sotoudeh, la première chambre du tribunal révolutionnaire de la prison d’Evin (où l’avocate est incarcérée) a convoqué son mari, Reza Khandan, lui enjoignant de se présenter dans les sept jours pour un interrogatoire. Il semble que Nasim Ghanavi, l’avocate de Nasrin Sotoudeh, ait également été convoquée. Depuis son arrestation, le 4 septembre 2010, Nasrin Dotoudeh a été maintenue la plupart du temps à l’isolement à la prison d’Evin, à Téhéran. Sa santé a été affaiblie par trois grèves de la faim visant à protester contre le fait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse