Écrire Des mineurs délinquants risquent d’être exécutés

Action complémentaire sur l’AU 260/10, MDE 31/002/2011 Amnesty International a reçu certaines informations indiquant que deux mineurs délinquants présumés, Muhammed Taher Thabet Samoum et Fuad Ahmed Ali Abdulla, risquent d’être exécutés sous peu au Yémen. Leur exécution pourrait avoir lieu dès le 19 janvier. Muhammed Taher Thabet Samoum a été condamné à mort en septembre 2001 par le tribunal pénal d’Ibb, dans le sud-ouest du Yémen, pour un meurtre qu’il aurait commis en juin 1999, alors qu’il était âgé de moins de 18 ans. Sa condamnation à la peine capitale a été maintenue en appel en mai 2005, confirmée en avril 2010 par la Cour suprême et approuvée, depuis, par le président du Yémen. Muhammed Taher Thabet Samoum est détenu à la prison d’Ibb. Muhammed Taher Thabet Samoum maintient qu’il avait moins de 18 ans au moment des faits qui lui sont reprochés, mais il n’a pas de certificat de naissance. Son exécution était prévue pour le 12 janvier 2011, mais le procureur général lui a accordé un sursis à la suite d’une intervention de son avocat, qui a demandé à présenter une carte de vaccination et des certificats scolaires qui pourraient indiquer que Muhammed Taher Thabet Samoum était âgé de moins de 18 ans au moment du meurtre. Cette demande à cependant été rejetée et le procureur général a depuis indiqué que l’exécution de cet homme pouvait avoir lieu mais il n’a pas encore signé l’ordre d’exécution. Fuad Ahmed Ali Abdulla a été condamné à mort pour un meurtre qu’il aurait commis alors qu’il avait moins de 18 ans. Le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir