Écrire Risque d’exécution d’un homme et d’une femme kurdes

Action complémentaire sur l’AU 88/10, MDE 13/006/2011 Hossein Khezri, qui appartient à la minorité kurde d’Iran, risque d’être exécuté à tout moment. Il a été transféré de la prison d’Orumiyeh, dans le nord-ouest de l’Iran, à Téhéran, la capitale. Le 13 janvier, des représentants du tribunal révolutionnaire d’Orumiyeh ont indiqué au frère d’Hossein Khezri qu’ils avaient reçu l’ordre d’exécution du bureau du procureur. Hossein Khezri est un Kurde de 28 ou 29 ans condamné à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu » en raison de son appartenance au Parti pour une vie libre au Kurdistan. Il affirme pourtant que ses activités étaient uniquement politiques. Son avocat a confirmé qu’Hossein Khezri avait été transféré à Téhéran, mais il ignore le motif de ce transfert. Selon les informations recueillies, aucune date d’exécution de son client ne lui a été communiquée. Cependant, certaines exécutions ont lieu en Iran sans que les avocats des personnes condamnées soient préalablement avertis. Le frère d’Hossein Khezri a déclaré que son frère lui avait dit au début du mois de janvier 2011 que des pressions avaient récemment été exercées sur lui en vue de le contraindre à « avouer » devant une caméra son implication dans un conflit armé et l’homicide de plusieurs personnes. Hossein Khezri a refusé de faire de tels « aveux » et il a affirmé n’avoir tué personne. Hossein Khezri a été arrêté à Kermanshah, dans le nord-ouest de l’Iran, en 2008 et condamné à mort à l’issue de son procès en mai 2009. Sa peine a été confirmée le 8 août 2009. Il a déclaré (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.