Écrire Pérou : les dirigeants syndicaux Pedro Condori Laurente et Antonio Quispe Tamayo, détenus

Action complémentaire sur l’AU 15/10, AMR 46/001/2011, 20 janvier 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 3 MARS 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les dirigeants syndicaux péruviens Pedro Condori Laurente et Antonio Quispe Tamayo ont été arrêtés le 11 janvier sur la base d’accusations sans fondement. Aucune preuve qu’ils aient commis une quelconque infraction n’a été présentée, et Amnesty International pense qu’ils sont détenus uniquement en raison de leur action pacifique en faveur des droits humains. Pedro Condori Laurente est le secrétaire général du Syndicat des mineurs de Casapalca. Antonio Quispe Tamayo est le secrétaire chargé des organisations au sein de ce syndicat. Ces deux hommes ont été inculpés de délits contre l’administration publique, de recours à la violence et de résistance à l’autorité. Depuis que le Syndicat des mineurs de Casapalca a été créé, en 2008, des membres de celui-ci et des ouvriers de la mine ont fait l’objet d’accusations sans fondement et d’emprisonnement injustifié pendant plusieurs mois à au moins trois reprises. Les charges retenues contre Pedro Condori Laurente et Antonio Quispe Tamayo concernent des faits qui se sont déroulés le 19 juillet 2010. Ce jour-là, un mineur a été tué lors d’un accident à la mine de Casapalca, dans la province de Huarochiri (département de Lima). Les deux syndicalistes sont restés sur place pour attendre l’arrivée d’un représentant du ministère public. Selon certaines (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !