Écrire Un village bédouin détruit pour la neuvième fois

Action complémentaire sur l’AU 236/10, MDE 15/011/2011 Le village bédouin d’Al Araqib, dans le Néguev (sud d’Israël), a été détruit pour la neuvième fois. Alors que les habitants étaient expulsés de force, des policiers ont tiré des balles en caoutchouc et utilisé du gaz lacrymogène contre eux et les personnes qui les soutenaient. Treize personnes ont été arrêtées pour avoir protesté contre les démolitions et tenté de reconstruire des logements. La dernière destruction du village d’Al Araqib marque une escalade dans l’attitude des autorités israéliennes, qui tentent d’expulser de force de leurs terres les habitants de cette localité. Des bulldozers de l’Administration des territoires d’Israël (ILA) sont arrivés le 16 janvier avant 9 heures du matin, accompagnés de 30 à 40 policiers en tenue antiémeute, et ont démoli le village entier, notamment quelque 20 structures temporaires reconstruites depuis la dernière destruction, le 23 décembre. Le 17 janvier, des bulldozers et des camions de l’ILA sont revenus avec des policiers en tenue antiémeute et ont détruit les structures temporaires reconstruites pendant la nuit par les habitants. Selon des témoins oculaires, au cours de ces deux jours, les policiers ont lancé du gaz lacrymogène et tiré des balles recouvertes de caoutchouc et à bout en mousse, parfois directement et à faible distance sur les habitants et les personnes qui les soutenaient. Bien que la police affirme que seuls des balles de peinture et des aérosols au poivre ont été utilisés, des photos confirment (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse