Écrire Yemen : une défenseure des droits humains Tawakkol Karman, menacée

AU 14/11, MDE 31/003/2011, 27 janvier 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 10 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La défenseure des droits humains Tawakkol Karman pourrait être en danger depuis qu’un membre de sa famille a reçu, semble-t-il, un appel menaçant sa vie le 26 janvier. Amnesty International pense que cette femme est visée en raison de son militantisme, ainsi que de son rôle dans l’organisation de manifestations et de sit-in qui ont eu lieu récemment au Yémen et de sa participation à ces rassemblements. Selon les informations recueillies par Amnesty International, le frère de Tawakkol Karman aurait reçu le 26 janvier un appel téléphonique lui demandant d’obliger sa sœur à rester chez elle, sans quoi « ceux qui affaiblissement le fouet de l’obéissance seraient tués ». Tawakkol Karma, présidente de Femmes journalistes sans chaînes, une ONG yéménite, a été arrêtée le 23 janvier, le lendemain de la manifestation étudiante de solidarité envers la Tunisie qui réclamait la démission du président yéménite Ali Abdullah Saleh, et à laquelle elle a pris part. Elle a été libérée le 24 janvier, après avoir été inculpée de participation à une manifestation non autorisée. Des dizaines de militants qui protestaient à ses côtés ont aussi été arrêtés le 23 janvier. La plupart d’entre eux ont été libérés le 24 janvier, également après avoir été inculpés de participation à une manifestation non autorisée. Tawakkol Karman a déclaré à Amnesty (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir