Écrire Egypte, des manifestants égyptiens risquent de subir des violences

AU 15/11, MDE 12/005/2011, 28 janvier 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 11 MARS 2011 : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les Égyptiens qui manifestent contre la pauvreté, la corruption et les violences policières et appellent à la fin du régime du président Hosni Moubarak risquent d’être victimes d’atteintes à leurs droits humains et d’arrestations arbitraires. Depuis le 25 janvier 2011, au moins 14 manifestants ont été tués par les forces de sécurité et plus d’un millier de personnes ont été arrêtées. Les manifestations, qui ont débuté au Caire et dans d’autres villes d’Égypte le 25 janvier 2011, se sont étendues au pays tout entier le 28 janvier, après la prière du vendredi. Ces quatre derniers jours, au moins 14 personnes ont été tuées lors de ces rassemblements, qui ont été dispersés violemment par les forces de sécurité. On déplore aussi de très nombreux blessés qui, pour beaucoup, ne se sont pas rendus à l’hôpital pour y recevoir des soins de peur d’être arrêtés. Selon des avocats et des organisations de défense des droits humains d’Égypte, plus d’un millier de manifestants ont été arrêtés par les forces de sécurité. Beaucoup ont été battus par des policiers antiémeutes et des agents du Service de renseignement de la Sûreté de l’État au moment de leur arrestation et pendant leur détention dans des camps des Forces centrales de sécurité. Leurs téléphones portables ont été confisqués et les personnes blessées ont été privées des soins médicaux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.