Écrire Mohamed Abu Essaoud Ismail, Mohamed al Fateh Basyouni en danger à la suite d’émeutes dans des prisons en Egypte

AU 17/11, MDE 12/006/2011 On ignore ce qu’il est advenu des détenus Mohamed Abu Essaoud Ismail et Mohamed al Fateh Basyouni après les émeutes qui ont éclaté dans les prisons de Wadi el Natroun II et d’El Fayyoum, où ils étaient incarcérés. Les deux hommes étaient maintenus en détention administrative sans inculpation ni jugement et les tribunaux avaient demandé leur libération à plusieurs reprises. Leurs familles s’inquiètent à leur sujet et craignent qu’ils ne soient victimes de tortures ou d’autres mauvais traitements aux mains des autorités. D’autres détenus pourraient être également en danger. Le 30 janvier, Mohamed Abu Essaoud Ismail, âgé de 50 ans, a appelé son frère Ahmed depuis l’extérieur de la prison Wadi el Natroun II, au nord-ouest du Caire, lorsque, selon certaines sources, les gardiens ont abandonné les lieux à la suite d’émeutes provoquées par des détenus. Ahmed a déclaré s’être rendu en voiture à la prison pour aller chercher son frère mais sur le trajet du retour, ils ont été arrêtés par un agent du Service de renseignement de la sûreté de l’État (SSI) et un groupe de personnes armées de bâtons. Ahmed a demandé que son frère soit autorisé à rentrer chez lui en attendant que les autorités carcérales puissent assurer sa sécurité et s’est dit prêt à s’engager par écrit à ramener son frère aux mains de la police. Cela lui a néanmoins été refusé et l’agent du SSI a emmené Mohamed Abu Essaoud Ismail. Ahmed n’a reçu aucune information concernant le sort qui serait réservé à son frère. Plus tard dans la journée, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.