Écrire Demandez qu’il soit mis fin au boisement d’un village détruit

Action complémentaire sur l’AU 236/10, MDE 15/014/2011 Le village bédouin d’Al Araqib, dans le Néguev (sud d’Israël), a été détruit une nouvelle fois, après avoir subi huit démolitions en 2010. Le Fonds national juif (FNJ), une organisation semi-gouvernementale, a commencé à préparer la plantation d’une forêt sur les terres du village. Des employés de l’Administration des territoires d’Israël (ILA) sont arrivés à Al Araqib le 31 janvier à 8 heures du matin, accompagnés d’au moins 25 policiers en tenue antiémeute et de membres de la Patrouille verte (sous la responsabilité de la Direction de la nature et des parcs). Au moyen de deux bulldozers, ils ont détruit plus de 20 logements de fortune que les résidents avaient reconstruits à la suite des dernières démolitions, qui ont eu lieu les 16 et 17 janvier. Après les démolitions du 31 janvier, des ouvriers du FNJ – postés autour du village depuis environ deux semaines – ont commencé à creuser des canaux d’irrigation et à bâtir des terrasses afin de pouvoir ensuite planter de nombreux arbres sur les terres du village. Bien que l’injonction du tribunal empêchant le FNJ de boiser ces terrains soit échue depuis le 23 janvier, le juge a vivement recommandé à toutes les parties de ne pas procéder à des changements « irréversibles ». Malgré cela, le FNJ persiste dans son projet, avec le soutien visible des autorités israéliennes, qui n’ont pris aucune mesure pour engager une réelle concertation avec les Bédouins vivant à Al Araqib afin de leur permettre d’accéder à un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse