Écrire Venezuela : Saraí Pérez et ses filles menacées

AU 23/11, AMR 53/004/2011, 8 février 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 MARS 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 3 février, des menaces de mort ont été proférées contre l’ancienne épouse et les filles d’un policier dénonçant la corruption. Saraí Pérez est l’ex-femme du commissaire Jonny Montoya, qui a porté plainte pour corruption contre le commissaire principal de la police municipale de Caracas, la capitale vénézuélienne. Le 3 février, Saraí Pérez venait de déposer sa fille aînée à l’école et se trouvait dans une rue de Caracas, la cadette dans les bras. Un homme à bord d’une moto non immatriculée s’est arrêté près d’elle et, la montrant du doigt, a dit : « Fais attention aux filles de Montoya. » L’homme était habillé en civil et portait un casque de moto. Un peu plus tard dans la matinée, alors que Saraí Pérez se rendait à la crèche pour y déposer sa fille cadette, le même homme s’est approché, a braqué une arme à feu sur elle et a déclaré : « Pan, pan. » Saraí Pérez et ses filles ont été la cible de ces menaces le lendemain d’une manifestation organisée devant le poste de police municipale de Caracas par des policiers, dont Jonny Montoya. Ceux-ci affirmaient que, malgré l’augmentation de leur nombre depuis la prise de fonction du commissaire principal deux ans plus tôt, aucune plainte déposée pour corruption n’avait fait l’objet d’une enquête par les autorités. En novembre 2009, Saraí Pérez a aussi reçu des menaces par téléphone. Des hommes non (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.