Écrire Au moins 50 Arabes ahwazis, voire plusieurs centaines

MDE 13/002/2008 - AU 03/08 Le 30 décembre, au moins 50, et peut-être même plusieurs centaines d’Arabes ahwazis ont été arrêtés alors qu’ils participaient à une cérémonie de commémoration à la mosquée Hamzeh, à Ahvaz, la capitale de la province du Khuzestan (sud-ouest de l’Iran). Ils auraient été appréhendés à la suite d’une attaque perpétrée par des policiers et des bassidji (miliciens volontaires). Certains, voire tous, pourraient être des prisonniers d’opinion détenus uniquement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression et d’association. De sources ahwazies, 200 à 300 personnes ont été arrêtées. Elles ont été conduites dans un lieu inconnu et leurs proches n’ont jusqu’ici pas reçu la moindre information quant à leur lieu de détention ou leur état. Il est à craindre que ces personnes ne soient torturées ou victimes d’autres formes de mauvais traitements en détention. Amnesty International a reçu une liste de 53 noms des personnes qui auraient été arrêtées. Par ailleurs, certaines informations indiquent qu’un certain nombre de personnes ont été blessées lorsque les forces de sécurité ont ouvert le feu sur la foule. Parmi elles figurait Amir Heydari, dix-huit ans, blessé à la jambe. La cérémonie marquait le dix-septième jour suivant la mort de Mehdi Heydari, décédé aux mains des forces de sécurité. Cet Arabe ahwazi âgé d’une vingtaine d’années, dont Amnesty International ignore les affiliations politiques, était manifestement recherché depuis un certain temps par les forces de sécurité, et s’était réfugié (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.