Écrire Iran : Fatemeh Salbehi et « Ehsan » mineurs d’âge, risquent d’être exécutés

AU 24/11, MDE 13/014/2011, 8 février 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Fatemeh Salbehi, aujourd’hui âgée de 19 ans, risque d’être exécutée très prochainement pour le meurtre de son mari, qu’elle aurait commis il y a près de trois ans, alors qu’elle n’avait que 16 ans et allait encore à l’école. « Ehsan » (dernier nom connu d’Amnesty International), 19 ans, risque également d’être exécuté de façon imminente. Il a été reconnu coupable de « sodomie » pour le viol d’un homme, bien que la personne qui l’accuse se soit rétractée. Le mari de Fatemeh Salbehi, Hamed Sadeghi, qui aurait été employé par le bureau des relations publiques des autorités judiciaires locales, a été retrouvé mort à leur domicile de Chiraz en mai 2008, alors que Fatemeh était à l’école. Celle-ci a été arrêtée et interrogée sans qu’un avocat ne soit présent. Elle a commencé par « avouer » l’homicide, avant d’affirmer que deux personnes avaient fait irruption dans le logement qu’elle partageait avec son époux et avaient tué ce dernier. Elle a été reconnue coupable de meurtre par la cinquième chambre du tribunal pénal de Fars et condamnée à mort. Sa peine a ensuite été confirmée par la Cour suprême. « Ehsan » a été arrêté à l’âge de 17 ans après qu’un homme eut porté plainte contre lui et deux autres jeunes gens pour tentative de viol. Il aurait été torturé pendant près d’un mois. Il a « avoué » pendant les interrogatoires mais s’est rétracté au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.