Écrire Daniel Antonio Núñez et sa fille Francis Daniela Núñez Martínez battus par la police

AU 25/11, AMR 53/005/2011, 9 février 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 23 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Daniel Antonio Núñez et sa fille Francis Daniela Núñez Martínez ont été battus et menacés par des policiers à Caracas, la capitale vénézuélienne, le 30 janvier. On craint pour leur sécurité et celle de leur famille. Daniel Antonio Núñez et sa fille Francis Daniela Núñez Martínez, âgée de 16 ans, ont été battus et menacés par sept agents de la division d’enquête de la police, à Caracas. Ils avaient été convoqués au poste pour témoigner au sujet d’une fusillade qui avait eu lieu la veille à proximité de leur domicile, à Caracas, et dans laquelle une femme avait été tuée. Selon leurs témoignages, ils ont été emmenés chacun dans une pièce différente. Daniel Núñez a été menotté et interrogé sur la fusillade par quatre policiers. Lorsqu’il leur a indiqué qu’il ne pouvait fournir aucun élément car il se trouvait à l’intérieur de sa maison au moment des faits, les policiers l’ont frappé et ont tenté de l’étouffer au moyen d’un sac en plastique. Ils lui auraient dit : « Tu ferais mieux de parler […]. Tu vas t’attirer des ennuis […]. Tu veux que j’amène ta fille ici pour la baiser sous tes yeux ? » Au même moment, Francis Daniela Núñez Martínez était interrogée par trois policiers sans qu’un adulte ou un représentant du parquet ne soit présent. Ils lui ont demandé d’identifier un voisin qu’ils soupçonnaient d’être à l’origine de la fusillade. Ils (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.