Écrire Bahrein : deux cents personnes arrêtées après une fête

AU 26/11, MDE 11/002/2011, 10 février 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Au moins 200 personnes sont détenues dans un lieu inconnu à Bahreïn. Elles ont toutes participé à ce que certains médias locaux ont appelé une « fête gay ». Selon les médias, nombre des participants à cette fête étaient « gays » et ont commis des actes relevant d’un « comportement immoral », bien qu’aucune charge n’ait été officiellement retenue contre ces personnes. Selon certains médias, au moins 200 personnes ont été arrêtées par la police le 2 février alors qu’elles participaient à une fête au Hidd Sports Club de Muharraq, à Bahreïn. Au milieu de la nuit, la police a fait une descente dans la salle de réception, après que des voisins se furent plaints du bruit. Des médias locaux ont affirmé que certains des participants consommaient de l’alcool tandis que d’autres portaient des vêtements de femmes, alors qu’il s’agissait bien d’hommes. Le lieu de détention des personnes arrêtées cette nuit-là n’a pas été révélé. Certains médias ont indiqué que ces personnes étaient accusées d’actes relevant d’un « comportement immoral ». Amnesty International sait que l’affaire a été transférée au parquet afin que l’acte d’inculpation soit dressé. Nombre des personnes concernées seraient originaires du Golfe et d’autres pays arabes. Amnesty International ignore encore sur quels éléments sont fondées les accusations de « comportement immoral ». (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse