Écrire Quatre réfugiés / demandeurs d’asile congolais ...

... Titi Masudi (h), défenseur des droits humains ; Bikay Kusimuweri (h) ; Kahindo Balilie (h) ; Patrick Kabula (h) ; Ngunda Bawula (h) ; Fabrice Buregeya (h), 13 ans ; Emmanuel Tumukende ainsi que 35 autres personnes, dont sept femmes. AFR 59/004/2007 - Action complémentaire sur l’AU 213/07 (AFR 59/003/2007 du 21 août 2007) Les 41 personnes qui étaient détenues au secret du 13 au 17 août ont été libérées sous caution après avoir comparu, le 23 août, devant le tribunal d’instance de Kampala, la capitale ougandaise. Toutes ont été inculpées de « complot en vue de commettre une infraction majeure » et doivent comparaître en justice le 11 septembre. Elles ont été transférées à la garde du tribunal le 17 août avant d’être placées en détention provisoire à la prison de Luzira, à Kampala, jusqu’à l’audience. Au moins cinq d’entre elles ont subi des actes de torture ou des brutalités policières lors de leur arrestation et de leur détention aux mains de l’Unité d’intervention rapide de la police. Emmanuel Tumukende a eu le bras cassé et présentait de graves ecchymoses après avoir été frappé au bras et à la tête à coups de crosse d’arme lors de son interpellation. Titi Masudi a lui aussi été battu à coups de matraque et a reçu des coups de pied à l’aine pendant son arrestation. Kahindo Balilie, Patrick Kabula et Bikay Kusimuweri ont maintes fois été battus et roués de coups de pied en détention, ce qui leur a valu des contusions et des blessures au dos. Les coups infligés à Kahindo Balilie – on lui aurait sauté sur le corps et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.