Écrire Égypte : Recours à la force meurtrière contre des détenus

AU 32/11, MDE 12/018/2011 Depuis que des émeutes ont éclaté le 28 janvier 2011, la sécurité de centaines de détenus de la prison d’al Qatta al Gadeed, située au nord du Caire, est menacée. Au moins 25 détenus et un membre du personnel pénitentiaire auraient été tués. Les deux derniers décès ont eu lieu le week-end du 12 février. Selon les détenus et leurs familles, des dizaines d’autres prisonniers auraient été blessés et ne bénéficieraient pas de soins médicaux professionnels. Certains reçoivent des soins rudimentaires de la part de codétenus. Les troubles ont commencé le 28 janvier 2011, lorsque les détenus d’al Qatta al Gadeed ont entendu dire que des prisonniers s’étaient évadés ou avaient été libérés d’autres prisons égyptiennes et ont réclamé des autorités pénitentiaires qu’elles les libèrent aussi. Elles ont refusé et une émeute a éclaté. En réponse, il semble que les gardiens aient utilisé du gaz lacrymogène et qu’ils aient eu recours à une force excessive, y compris à la force meurtrière en usant de balles réelles. Selon des sources non officielles, au moins 25 détenus ont été tués, dont neuf qui se trouvaient dans le bâtiment C (anbar Geem) de la prison, et 81 ont été blessés. Étant donné que les gardes ont déjà fait usage de la force létale, Amnesty International est inquiète pour la sécurité des prisonniers restants, et plus particulièrement pour ceux qui ont déjà été blessés et qui ne reçoivent pas de soins adaptés. Les détenus et leurs familles ont également signalé que les prisonniers se voient refuser l’accès à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.