Écrire Le musicien folklorique kurde Abd al Rahman Mohammed Omar risque la torture

AU 35/11, MDE 24/005/2011 Abd al Rahman Mohammed Omar, musicien folklorique kurde, est détenu au secret en Syrie dans un lieu inconnu depuis son arrestation, le 24 janvier. Il risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Il est peut-être privé du traitement médical régulier dont il a besoin. Abd al Rahman Mohammed Omar, artiste et musicien folklorique populaire (dont le nom de scène est Bavê Selah), a été arrêté par des agents de la Sécurité militaire à son domicile d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, et emmené dans un lieu inconnu. On pense qu’il a été transféré à la Sécurité politique une semaine après son arrestation. Il a été arrêté sans mandat et aucune explication n’a été fournie à sa famille, qui ignore toujours où il se trouve. À la connaissance d’Amnesty International, Abd al Rahman Mohammed Omar n’est affilié à aucune organisation politique et son arrestation pourrait être uniquement liée au fait qu’il promeut la musique kurde traditionnelle, auquel cas Amnesty International le considèrerait comme un prisonnier d’opinion et demanderait sa libération immédiate et inconditionnelle. Il souffre de diabète et, au moment de son arrestation, il était alité en raison de sa maladie. On craint pour sa santé car on ignore s’il bénéficie du traitement que sa pathologie nécessite. Selon certaines informations, Abd al Rahman Mohammed Omar, accompagné de membres de la Sécurité politique, a été vu à l’hôpital d’Alep début février. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse